4 techniques de stimulation prénatale pour le bébé

stimulation prénatale

Saviez-vous que votre bébé commence à développer ses capacités sensorielles et émotionnelles dans l’utérus ? Grâce aux techniques de stimulation prénatale, vous pouvez favoriser leur développement physique, psychologique et émotionnel. Prenez note des techniques que vous pouvez appliquer pendant la grossesse. Selon Ilado, les bébés dans l’utérus sont « en développement constant, et leurs sens commencent à se préparer et à s’aiguiser ». Les parents peuvent aider à ce développement grâce à la série de « techniques et d’exercices qui permettent de travailler le développement physique et psychologique du fœtus », mais aussi d’autres aspects très importants comme les émotions. Pour que la stimulation porte ses fruits, il est très important que, en outre, « la mère ait le plus grand bien-être physique et mental car cela influence directement le développement du fœtus. Le père doit être lui aussi impliqué, en participant à la grossesse et à l’évolution du développement du bébé.

Avantages de la stimulation prénatale

La sage-femme souligne que « de nombreuses études confirment les nombreux avantages que le travail prénatal apporte au bébé » et met en avant les points suivants :

  • Améliore le développement moteur, visuel, auditif et linguistique. Cela augmente la sécurité des bébés.
  • Renforce le lien entre les parents et le bébé.
  • Facilite l’adaptation du bébé au monde extérieur, en réduisant son anxiété à la naissance. Il existe une prédisposition pour que l’enfant soit plus calme, curieux ou éveillé. Certaines femmes vivent un stress pendant la grossesse, dû aux changements qui se produisent dans leur corps, et cela peut avoir des effets négatifs sur le bébé. Grâce à la stimulation prénatale, les femmes sont en mesure de réduire ce stress, ce qui favorise le développement du bébé.

Lorsqu’on parle de bienfaits, on fait référence au développement physique, psychologique et émotionnel du bébé, mais la stimulation prénatale est également très bénéfique pour la mère. Le simple fait de la caresser ou de lui parler renforce le bébé, fait que la mère apprécie davantage sa grossesse, réduit le stress et l’aide à se préparer à la maternité.

Exercices pour stimuler le bébé à l’intérieur du ventre

La sage-femme rappelle qu’il est conseillé de pratiquer la stimulation prénatale à tout moment de la grossesse, et souligne qu’il est très important que le père et la mère y participent. En lui parlant et en le caressant, nous renforçons cela. Bien qu’au début, il n’entende peut-être rien d’autre que de transmettre quelque chose au fœtus, ce que nous voulons, c’est le façonner, lui donner un nom, le rendre réel, le sentir plus proche. Il est conseillé de commencer à lui parler dès le début de la grossesse. C’est une façon de réaffirmer votre présence. À la 16e semaine, le fœtus peut déjà percevoir des lumières vives, ce qui permet de commencer la stimulation visuelle.

L’infirmière en chef, recommande de l’allumer et de l’approcher ou de l’éloigner du ventre, ou de faire des mouvements doux pour que le bébé puisse suivre la lumière. Avec ces exercices, vous obtiendrez :

  • Stimuler la rétine de l’œil pour qu’elle s’adapte à la lumière.
  • Encourager le développement cognitif, la curiosité et l’attention. Au quatrième mois, les sens du toucher sont déjà développés. Le bébé peut percevoir à travers la chaleur, le mouvement et les vibrations.

Les exercices suivants vous permettront de renforcer votre :

  • Caressez le ventre avec les paumes de votre main.
  • Massez le ventre avec vos articulations en mouvements circulaires.
  • Mettez vos doigts dans différentes positions et caressez le ventre.
  • Interagir avec le bébé quand il donne un coup de pied, en appuyant très doucement sur la zone où il a frappé.

L’infirmière en chef explique que vers la 24ème semaine, le bébé est capable d’entendre des sons, la voix du père et surtout celle de la mère, car elle l’entend plus souvent mélangée au reste des sons du corps. Si la mère parle au bébé pendant la grossesse, à la naissance et qu’elle l’écoute, sa voix sera le meilleur remède à la peur et au malaise qu’elle peut avoir, car elle se souviendra de la sécurité qu’elle a ressentie à l’intérieur de l’utérus. La sage-femme vous suggère de parler à votre bébé plusieurs fois par jour. Elle vous dit qu’il est très important de lui dire qu’il est très aimé et que son arrivée vous rendra très heureuse, car ce message :

  • Il favorise son développement
  • Il développe son intelligence
  • Il renforce le lien affectif
  • Il a un impact positif sur le plan émotionnel.

Les voix après la naissance auront un effet apaisant. Les parois de l’utérus sont traversées par des vibrations qui procurent au bébé des sensations agréables, activant les neurones et augmentant le rythme cardiaque. Si vous écoutez toujours à un volume approprié : c’est un moyen efficace et agréable d’établir le contact avec le bébé. Vous favoriserez leur apprentissage et leur développement intellectuel. Cela apporte la tranquillité d’esprit et aide à se connecter avec le monde extérieur.

La sage-femme dit aussi que vous pouvez écouter pendant la grossesse pour aider votre enfant à se connecter avec le monde extérieur afin que, lorsqu’il naîtra, son adaptation soit plus facile. Elle recommande les exercices suivants :

  • Se balancer dans un « balancement chair ».
  • Exécutez des danses lentes et douces. Lorsque la mère effectue ce type d’exercice en adoptant différentes postures corporelles, elle travaille sur la perception et la discrimination du mouvement du bébé, ce qui signifie que le bébé est stimulé pour pouvoir différencier le moment où la mère bouge et celui où elle se tient debout.

La grossesse est une période précieuse pour commencer à créer ce lien particulier avec votre enfant et pour préparer tout ce qui est nécessaire à la naissance et à l’éducation. Travaillez pour faciliter la vie des parents en leur proposant les meilleurs produits pour les soins du nouveau-né.

Techniques de stimulation visuelle

On sait qu’à partir du sixième mois, le fœtus réagit en ouvrant et en fermant les yeux aux stimuli lumineux qui arrivent à travers l’abdomen, de sorte que vous pouvez commencer ces exercices à partir du quatrième mois. Exposez votre ventre au soleil pendant 20 secondes, puis couvrez-le pendant 20 secondes. Avec une petite torche, éclairez votre ventre et déplacez-la lentement de haut en bas ou d’un côté à l’autre.

Technique de stimulation mentale

Se concentrer sur ce que chaque centimètre du corps ressent aide à libérer le stress et la tension. Le balayage corporel est une technique simple, même si cela prend du temps à être maîtrisé. Vous pouvez le faire à tout moment et n’importe où. Allongée ou assise, selon ce qui est le plus facile selon le volume de votre abdomen. Commencez par ce que vous ressentez dans les orteils d’un pied, et concentrez votre respiration et votre attention sur ce sentiment.

Ainsi, voyagez du pied, de la cheville, du mollet, du genou, de la cuisse et à la hanche. Allez à l’autre pied. Après le retour au bassin, continuez avec le dos, le ventre, la poitrine, les épaules, les bras, les mains, le cou et la tête. Prenez conscience de chaque sensation. Si vous sentez que votre esprit vagabonde trop, prenez-en conscience et concentrez-vous sur votre respiration. Il faut du temps pour se concentrer sur votre corps, mais une fois que vous l’aurez fait, vous apprécierez davantage le processus que votre corps éprouve pendant la grossesse et la présence de votre bébé à l’intérieur de vous.

Dernières considérations

Votre bébé a développé ses sens pendant le troisième mois, donc ces exercices sont idéaux pour les deuxième et troisième trimestres de la grossesse, lorsque les premiers mois sont déjà passés. Il est conseillé de réaliser ces exercices à raison de quelques séances hebdomadaires. Il est important de ne pas en faire une obsession. Profitez de l’occasion de communiquer avec votre bébé. Si votre partenaire peut s’impliquer, c’est encore mieux. Sinon, vous pouvez également faire participer un autre membre de la famille qui vous soutiendra dans l’accouchement et les soins à apporter au nouveau-né. Et, bien sûr, si vous avez des doutes, n’oubliez pas de consulter le médecin qui suit votre grossesse.

Faire ou ne pas faire l’amniocentèse ?
Une grossesse difficile